mercredi 25 mai 2016

Les Amish, pacifiques et radicaux


Les éditions Olivétan viennent d’ajouter à leur collection Figures Protestantes un nouvel ouvrage, consacré aux Amish. C’est au pasteur Paul-Emmanuel Biron que nous devons ces pages fort complètes mêlant histoire, mœurs et approches dogmatiques de cette Eglise que nous aimons tant. Dans son premier chapitre, l’auteur aborde les racines historiques des Amish, et brosse le portrait de leurs cousins anabaptistes, ou apparentés. C’est là qu’on découvre la multiplicité des branches de l’anabaptistime et du mennonitisme, et qu’on se rappelle que les Amish étaient nos lointains cousins alsaciens.

Autour de chapitres concis, l’auteur aborde ensuite la ‘vie Amish’ sous l’angle du travail, du sens de la communauté, des règles qui la sous-tendent. En s’aidant au besoin du Pennsylvanish Deitsch, l’auteur nous montre combien ces communautés sont pétries par un vivre-ensemble et un croire-ensemble aussi exigeants qu’édifiants. En abordant le culte, les grandes fêtes et les heures du quotidien, l’auteur nous donne à voir des familles attachées à une forme de tradition et à des choix de plus en plus difficilement conciliables avec le monde dit moderne. Ce faisant, les textes nous apprennent davantage sur les livres utilisés par les Amish, sur leur refus (ou plutôt leur modération d’usage) des technologies, sur leurs habits, etc. Une multitude de signes qui renvoient à un Ordnung garant certes d’un certain ordre, mais aussi condition d’un Royaume à annoncer par tout son être…      

Ce qui est intéressant dans cet ouvrage est qu’il brosse un éventail très large de sujets tout en étant vraiment digeste à lire. J’en retiens la nécessité de bien comprendre le terreau dont sont issus les Amish, les lignes qui parlent de l’humilité et le pacifisme que requièrent la radicalité, ainsi que les chapitres liés aux conditions de l’épanouissement des Amish aux Etats-Unis… et la jurisprudence qu’ils ont générée.

Un très bon ouvrage qui représente une introduction fidèle aux Amish, accessible aussi pour le grand public.

jeudi 23 avril 2015

Les mennonites en Europe : un réseau à découvrir

L'European Mennonite Network propose depuis quelques temps une manière très originale de découvrir l'histoire et l'actualité de la foi mennonite.
Au départ d'une carte interactive, les internautes sont amenés à découvrir un lieu, une communauté, un sujet développé par une courte vidéo et des textes de référence. Le site se structure ainsi entre lieux précis, thèmes, carte des migrations, histoires, etc.

Un support intelligent dans ses contenus comme dans son site, résolument tourné vers l'avenir. Rare, multilingue, et hautement recommandable.

www.eumen.net

The European Mennonite Network proposes on the Web a very inspiring and educationnal site about mennonite's history and actuality. From an interactive map, the visitor can discover a community, a place, a specific topic in a short video and by the way of useful texts. The site is built on some chapters, as topics, migrations's map, stories, etc.

A very intelligent tool, in his design as in his contents, looking towards the future. Very useful, a must !


www.eumen.net

lundi 15 septembre 2014

The manna and the quails from Exodus and Numbers



Sometimes, God gives us more than we expect. In a time of projects and move-aways, He sent us some testimonies of trust we cannot describe. Some confidence, some trust, some work also. In a word, like a providential Manna.
I read the Numbers, chapter 11, and the Exodus, chapter 16. People are crossing the desert, they eventually believe no more. They are hungry, the only want to survive. And then God gives a nice answer : ‘of course I shall not let my people die in the desert’. You’ll receive what you’ll need[1]. Such a strange thing indeed : like coriander, with some whity jelly (Ex 16,30). People didn’t even know what it was. They were saying, in Hebrew : What’s that ? Man’ouh ? So it had been called ‘Manna’.

But the story is not finished. Men and women ate. But it was not enough. Walking through the desert, eating each day the same thing, they began complaining about the Lord (Numbers 11,4). And He said to Moses people will receive meat (Numbers 11,18).  How could this be possible ? asked Moses. And the Lord sent quails (Numbers 11,31). But the people ate too much, and the Lord killed many of them.
I think the lesson He gave me is the following :

God’s gifts are grace. And we cannot make profitable tools from free gifts.   
And for the quails, we are raising them since a couple of years now !


[1] Quite the same story exists in Exodus 16,12. People are murmuring, and God send both the manna and the quails.

mardi 5 août 2014

A common mistake : Amish and Quakers

Some friend (with a little 'f' ) sent us a very nice video made by English Quakers about differences between them and Amish. This little video shows us there's no organic connection between our two ways. But I must say we're sharing some guidelines that are common to both :
- Quakers and Amish are attached to live a plainly life, with sober behaviors, moderated expenses and speeches. Both we are children of the christian plain churches.
- Both we are searching for Truth, on a way made of integrity, fidelity, reliability, modesty.
- Reconciliation and peace are prior matters for us
- We believe both that silence can allow God to speak to us...

But of course we are not from the same background, and don't share the same theology.

Here is the video, from QuakerSpeak.
You will find on their site the total transcript of what Max shares with us.


vendredi 4 avril 2014

Le peuple du lait...

Le lait est essentiel à la vie. Un nombre incroyable d’espèces, parmi lesquelles l’humain,  puisent dans la lait maternel de quoi vivre et grandir, et continuent de recourir au lait pour les nombreux bienfaits de ses produits dérivés : beurre, yaourt, fromage, etc. L’Ecriture elle-même parle du lait, celui des vaches et des brebis (Dt 32, 13-14), et même des chamelles (Gn 32, 15-16) ! En Exode (3,8-17), le lait est constitutif de la félicité que nous serons tous appelés à connaître lorsque nous aurons rejoint la terre que Dieu promet.
Ce Royaume à venir nous rappelle que nous sommes et restons un peuple pastoral, un peuple qui s’occupe de ses proches et moins proches, un peuple aux multiples identités amené à cheminer et à vivre la constance même dans l’exil. En 1Co 3,2, Saint Paul compare son enseignement à celui du lait donné aux enfants,  un élément élémentaire, primordial, vital.

Un peu de maïs, un peu de vanille, un peu de lait : d’une simple trinité alimentaire est né le pudding…


Il les a installés dans la région des collines
et les a nourris des produits des champs ;
pour eux, il a fait couler le miel parmi les rochers
et pousser les oliviers sur des sols rocailleux. Les vaches et les brebis leur donnaient du lait, les agneaux, les béliers bien gras et les boucs
leur fournissaient de la viande ;
ils mangeaient le meilleur froment
et buvaient le vin de leurs vignobles.


Dt 32, 13-14

vendredi 27 décembre 2013

The light of the world - Merry Christmas, all the year long !

Even we are connected to electricty, we try to produce it by alternative ways, and to use daily alternative sources of power, with gas, wind, water, wood. Lighting is of course a big concern...
videoA few days after Christmas, when the Light of the world is given to mankind, here is a very little video to show you how an oil/petroleum lamp can be easy to use.

Please remember that the glass becomes very hot when the light is on !

Have a nice end of year !

We must work the works of him who sent me while it is day; night is coming, when no one can work.As long as I am in the world, I am the light of the world.

John 9:4-5 (ESV)

jeudi 21 novembre 2013

Organigramme des Anabaptistes - An anabaptist chart

Il est parfois difficile de replacer dans l'histoire les Amish, Mennonites, et autres frères anabaptistes. Pour y voir un peu plus clair plus clair, nous nous sommes essayés à un petit exercice : une sorte de tableau des principales dénominations issues de la Réforme.

Un 'chart' qui rappelle celui de Cory Anderson, membre des Beachy Amish et webmaster du portail non-officiel www.beachyam.org, qui en a réalisé un semblable, et fidèle, proposé ci-dessus.

Dans la même optique, voici le nôtre, qui comme celui de Cory, n'est ni exhaustif ni parfait, et ne prend pas en compte la représentativité des groupes pour définir la taille des vignettes.


Vos remarques pour le compléter sont évidemment les bienvenues...